Impression 3D SLS (Frittage de poudre)

Notre service d’impression 3D SLS vous propose l’impression de vos pièces par frittage de poudre. Vous trouverez sur cette page quelques réalisations, un guide de conception, les options proposées ainsi qu’un guide pour vous aider à modélisation vos fichiers pour l’impression 3D SLS.

Vue d‘ensemble de l’impression 3D SLS

Avec un résultat très proche de la technologie MJF, la technologie d’impression 3D SLS est un procédé d’impression 3D dans lequel les pièces sont fabriquées par frittage sélectif de poudre polymère (généralement du nylon polyamide PA12). Les poudres sont agglomérées dans l’imprimante à l’aide d’une source laser.

Le procédé d’impression est le suivant : une couche de poudre est déposée, puis un laser vient fritter sélectivement la poudre avant de renouveler l’opération couche après couche.

La poudre non frittée reste en place pour supporter les couches suivantes, éliminant ainsi le besoin de supports bien connus en technologie FDM.

Étant donné que de nombreuses pièces peuvent être fabriquées simultanément dans une seule imprimante, ce procédé est très productif pour l’impression 3D de pièces en série.

Avantages de l’impression 3D SLS

  • Aucune trace de support contrairement à la technologie FDM. Les pièces réalisées avec ce procédé ont une très grande qualité.
  • Pièces imprimées beaucoup plus résistantes qu’en technologie FDM
  • Grande liberté de forme

Inconvénients de l’impression 3D SLS

  • Aspect très légèrement granuleux
  • Limité au gris ou noir par teinture

Guide de conception pour l’impression 3D SLS

Points importants en impression 3D SLS

  • Prévoyez des jeux d’assemblage de ±0.4% (avec un minimum de 0.4mm)
  • Définissez minimum 1mm d’épaisseur de paroi à vos modèles et maximum 10mm
  • Pour les différents détails, prévoyez une taille minimale de 0.8mm
  • Réalisez des pièces creuses avec des parois de 4mm et des trous d’échappement de 20mm de diamètre afin de pouvoir éliminer la poudre non frittée

Plusieurs objets dans un même fichier 3D

Nous vous demandons de créer un fichier 3D par objet physique.

Dimensions maximales

Taille d’impression maximale : 150x150x250mm

Tolérances

Prévoyez ±0.3% (avec un minimum de ±0.3mm) de variation entre le fichier 3D et la pièce réalisée.

La précision dimensionnelle est meilleure qu’en technologie FDM.

Attention cependant, en raison des températures élevées dans le bac de poudre pendant l’étape d’impression, un retrait et un gauchissement peuvent se produire. Les pièces sont généralement refroidies lentement pour limiter ces phénomènes. Les grandes surfaces planes sont les plus à risque.

Notre conseil : pour les grandes parties plates et linéaires, pensez à ajouter des nervures pour augmenter la rigidité. Evitez les grandes masses de matière.

Tolérances impression 3D

Epaisseurs des parois

L’épaisseur de paroi minimale que nous vous conseillons est de 1mm.

Pour des problématiques de déformation de la matière, nous vous conseillons une épaisseur maximale de 10 mm en privilégiant au maximum des épaisseurs constantes.

Epaisseurs des parois impression 3D

Jeux d’assemblages

Espace minimum d’assemblage (au rayon) : 0.4% (avec un minimum de 0.4mm).

Lors de la conception de vos fichiers 3D, il est important de prendre en compte les tolérances dimensionnelles d’un procédé de fabrication afin d’anticiper les éventuelles variations, notamment s’il y a des assemblages.

Jeux d'assemblages impression 3D

Tailles des différents éléments

Pour les broches, tiges, poignées, et autres petits éléments, la taille minimale recommandée est de 0.8mm.

Tailles des élements impression 3D

Perçages

Pour éviter qu’ils soient bouchés, les trous doivent avoir un diamètre supérieur à 1.5mm.

Perçages impression 3D

Détails en relief et gravures

Pour vous garantir une visibilité, nous vous conseillons :

  • Une profondeur minimale de gravure de 0.5mm
  • Une hauteur minimale de relief de 0.5mm

Pour les textes, une hauteur de police minimale de 4mm sans empattement.

Details en relief et gravures impression 3D

Evidement et pièces creuses

Pour limiter les coûts et éviter déformations dues aux parois épaisses, nous vous conseillons de réaliser des pièces creuses avec des parois de 4mm afin de réduire les coûts.

Notre conseil : pensez à prévoir au moins 2 trous d’échappement afin de pouvoir éliminer la poudre non frittée après fabrication. Ces trous doivent avoir un diamètre minimum de 30mm.

Nous pouvons évider votre pièce et ajouter les trous nécessaires pour un tarif de 80€ HT.

Evidement impression 3D

Dépoudrage/sablage

En fin d’impression, les pièces produites sont récupérées depuis un “cake” de poudre. S’en suit 2 étapes :

  • dépoudrage par brossage afin de récupérer la poudre non utilisée. Cette poudre récupérée sera réutilisée en la mélangeant à de la poudre neuve
  • sablage par projection d’un média afin de retirer les excédents de poudre non frittée

En conséquence, si l’accès à certaines zones n’est pas possible pour projeter le média de sablage et extraire la poudre non frittée, nous ne serons pas en mesure de retirer l’intégralité de la poudre.

Paramètres d’impression 3D SLS

Matériaux

Opter pour un matériau d’impression suppose d’avoir en amont une vision claire du résultat souhaité :

  • L’objet final sera-t-il un prototype ou un produit fini ?
  • Quelles propriétés physiques et mécaniques devra-t-il avoir ?
  • Quels sont ses usages ?
  • Quelles sont ses dimensions ?
  • Sera-t-il exposé en extérieur ou en intérieur ?
  • Doit-il résister à des contraintes thermiques ?
  • Doit-il respecter une norme particulière (contact alimentaire, norme anti-feu,…) ?

En répondant à toutes ces questions, vous trouverez sûrement quel matériau est le plus adapté à votre usage grâce à notre tableau comparatif de nos différents matériaux

Hauteur de couche

La hauteur de couche de nos imprimantes 3D est toujours de 100 microns (0.1mm).

Remplissage

Les pièces sont toujours pleines (remplissage 100%) mais la pièce peut être conçue pour réduire la consommation de matière.

Option teinture noire

Rendu plus qualitatif que le gris standard. La teinture imprègne l’extérieur des pièces jusqu’à 0.5mm de profondeur.

Délai : +1 jour ouvré.

Impression 3D SLS - Supports ventilateurs

Priorité

Le délai habituel est situé entre 5 à 10 jours ouvrés pour réaliser une pièce. L’option rapide permet une réalisation en 3 à 5 jours ouvrés.

En savoir plus sur l’impression 3D SLS

L’impression 3D SLS (Selective Laser Sintering) : une révolution pour les professionnels de la fabrication

Les imprimantes 3D ont révolutionné de nombreux secteurs de l’industrie, et parmi les technologies d’impression 3D les plus prometteuses pour les professionnels, le SLS occupe une place de choix. Le SLS, ou frittage laser sélectif, est une méthode de fabrication additive qui offre un large éventail d’applications pour les entreprises à la recherche de solutions de fabrication innovantes et efficaces.

Principe de fonctionnement du SLS

Le SLS repose sur la fusion sélective de particules de poudre plastique à l’aide d’un laser dans une imprimante. Contrairement à d’autres techniques d’impression 3D, le SLS ne nécessite pas de supports, car l’objet est en réalité entièrement immergé dans la poudre. Le laser de l’imprimante s’active couche par couche, créant ainsi un modèle 3D solide et précis.

Avantages pour les professionnels

Le SLS présente de nombreux avantages pour les professionnels. Tout d’abord, il permet de créer des pièces complexes avec une grande liberté de conception. Les concepteurs peuvent donner libre cours à leur créativité sans les contraintes traditionnelles de la fabrication. La technologie des imprimantes SLS est particulièrement adaptée à la production de pièces personnalisées et de prototypes fonctionnels.

De plus, le SLS est capable de produire des objets en série sans nécessiter d’outillage coûteux. Cela réduit considérablement les coûts de production, ce qui en fait une option attrayante pour les entreprises cherchant à optimiser leur processus de fabrication. Les économies réalisées sur la production de masse peuvent être significatives.

En ce qui concerne les matériaux, le SLS offre une grande polyvalence. Il peut utiliser une variété de matériaux plastiques, chacun ayant ses propres caractéristiques de performance. L’un de ces matériaux plastiques populaires est le PA12 (Polyamide 12).

Le PA12 (Polyamide 12) dans l’impression 3D SLS

Le PA12, également connu sous le nom de Nylon 12, est un matériau plastique largement utilisé en impression 3D SLS. Il se distingue par sa résistance mécanique élevée, sa durabilité et sa résistance à la chaleur. Le PA12 est particulièrement adapté aux applications nécessitant des pièces robustes et résistantes à l’usure.

Les avantages du PA12 en impression 3D SLS sont nombreux. Il permet la création de pièces solides et légères, ce qui en fait un matériau de choix pour l’industrie aérospatiale et automobile. Le PA12 peut également être utilisé dans des applications médicales, notamment pour la fabrication de prothèses et d’implants sur mesure.

En outre, le PA12 offre une excellente précision dimensionnelle sur nos imprimantes 3D, ce qui est essentiel pour de nombreuses applications professionnelles. Les pièces fabriquées en PA12 ont des tolérances serrées et une finition de surface de haute qualité.

La série de production en impression 3D SLS

La série de production est un aspect crucial de l’impression 3D SLS pour les professionnels. Contrairement à la fabrication traditionnelle, le SLS permet de créer des pièces en série sans nécessiter de moules ou d’outillages coûteux. Cette capacité de production en série est particulièrement bénéfique pour les entreprises cherchant à produire des composants en grand nombre.

Les production par impression 3D SLS sont flexibles. Nous pouvons produire un grand nombre de pièces en peu de temps. Cette adaptabilité est un avantage significatif pour les entreprises qui doivent répondre à des demandes de production variables ou à des cycles de production courts.

Les séries de production en impression 3D SLS sont également idéales pour la personnalisation. Les entreprises peuvent produire des lots de pièces uniques ou personnalisées en série, répondant ainsi aux besoins spécifiques de leurs clients.

Applications variées

Les professionnels ont adopté le SLS, en utilisant des matériaux tels que le PA12, pour une multitude d’applications. Dans l’industrie aérospatiale, le SLS est utilisé pour la fabrication de composants légers et solides, notamment des boîtiers de moteurs et des pièces de structure. Le PA12 est un choix courant pour ces applications en raison de sa résistance aux contraintes mécaniques et thermiques.

Dans le secteur médical, le PA12 est utilisé pour la création de prothèses sur mesure pour les patients. Grâce à l’impression 3D SLS, il est possible de fabriquer des prothèses légères et ergonomiques qui s’adaptent parfaitement à la morphologie de chaque patient.

Les concepteurs de produits profitent également de cette technologie pour réaliser des prototypes fonctionnels et des pièces sur mesure, accélérant ainsi le processus de développement de produits. Le PA12, en particulier, est un matériau polyvalent qui convient à une large gamme d’applications, des pièces mécaniques aux composants esthétiques.

Évolution constante

L’impression 3D SLS continue d’évoluer. Les imprimantes SLS deviennent plus accessibles en termes de coûts, ce qui permet à un plus grand nombre d’entreprises de tirer parti de cette technologie. Les avancées en matière de logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO) facilitent la création de modèles SLS. Cela signifie que même les petites entreprises et les start-ups peuvent explorer cette technologie sans investir massivement.

De plus, de nouveaux matériaux, y compris des variants du PA12, sont constamment développés, élargissant ainsi les possibilités de fabrication. Les matériaux PA12 améliorés offrent des caractéristiques de performance encore meilleures, ouvrant la voie à de nouvelles applications professionnelles.