Les différentes technologies d’impression 3D

Il existe des dizaines de technologies d’impression 3D différentes. Nous pouvons regrouper les principales procédés de fabrication additive plastique en 3 catégories :

Filament

  • FDM/FFF

Poudre

  • SLS
  • HP MJF

Résine

  • SLA
  • DLP
  • Material jetting (Polyjet, MultiJet)

FDM/FFF (dépôt de fil)

La plus connue des technologies consiste à faire fondre une bobine de filament  pour déposer des couches successives de matière.

Avantages

  • économique
  • large palette de matériaux et couleurs

Inconvénients

  • solidité différente sur les axes x-y et z
  • traits de couches visibles
  • les parties dans le vide nécessitent des supports d’impression qui peuvent laisser des traces sur les pièces

SLS (frittage de poudre)

Cette technologie utilise un laser pour agglomérer des grains de poudre de nylon (PA12, PA11).

Avantages

  • Aucune trace de support
  • Solide
  • Plusieurs couleurs disponibles (teinture)

Inconvénients

  • Aspect granuleux
  • Risques de déformation pour certaines géométries de pièces

Crédit : HP

HP MJF (frittage de poudre)

Basée sur le même principe que la technologie SLS, la technologie MJF proposée par HP ajoute des agents liants et détaillants. Elle est incontestablement un meilleur choix que le SLS.

Avantages

  • Aucune trace de support
  • Encore plus solide que le SLS
  • Plus précis que le SLS

Inconvénients

  • Aspect granuleux
  • Limité au gris ou noir (teinture). HP prévoit de l’impression couleur dans le futur.

Crédit : Formlabs

SLA/DLP (résine)

Cette technologie utilise une résine liquide photosensible qui durcit au passage d’un laser.

Avantages

  • Haut niveau de détail (traits de couches quasiment invisibles)
  • Visuel proche des pièces injectées du marché

Inconvénients

  • Altération possible dans le temps (exposition aux UV)
  • Non adapté aux pièces fonctionnelles
  • Tarif élevé (nécessite un long post-traitement manuel)

Crédit : Stratasys

Material jetting (résine)

A la différence de la technologie SLA/DLP, la résine est projetée sous forme de micro gouttelettes à l’aide d’une tête d’impression semblable à celles des imprimantes 2D. Un bandeau UV durcissent l’ensemble à chaque couche.

Avantages

  • Haut niveau de détail (traits de couches quasiment invisibles)
  • Plusieurs couleurs et textures sur la même pièce
  • Visuel proche des pièces injectées du marché
  • Aucune trace de support (supports solubles)

Inconvénients

  • Altération possible dans le temps (exposition aux UV)
  • Non adapté aux pièces fonctionnelles
  • Extrêmement couteux

Difficile de choisir ?

Notre tableau comparatif vous aide à choisir le matériau adapté à votre besoin.

N’hésitez pas à nous contacter afin d’étudier votre projet et vous orienter au mieux.

© Copyright - 3DKFactory